Welcome in Vienna, trilogie d’Axel Corti 

1– Dieu ne croit plus en nous (1h50)

2- Santa Fé (1h55)

3- Welcome in Vienna

Retour d’une saga des années 80 (aujourd’hui, peut-être diriez-vous d’une « série » ?!) en trois grandes parties sur un groupe de jeunes juifs Autrichiens durant la seconde guerre mondiale.

Il y a  vingt-cinq ans sortait en France Welcome in Vienna, film salué par la critique, son réalisateur Axel Corti, décédé en 1993, étant lui peu à peu oublié.

Or le film distribué il y a vingt-cinq ans n’était que la dernière partie d’une trilogie, et c’est cet ensemble, aux deux tiers inédit en France, qui sort aujourd’hui.

Un événement   cinématographique.

Une fresque humaine et historique digne des plus grands romans.

Fondés sur un scénario largement autobiographique de Georg Stefan Troller, ces trois films chroniquent la vie de jeunes Autrichiens juifs depuis la Nuitde cristal en 1938 jusqu’à la victoire sur les nazis en 1945.On y voit la Vienneau lendemain de la Nuit de cristal, Prague,  les camps de réfugiés en France,  l’Amérique,  paradis illusoire , avant de retourner en Europe, d’où le titre de la trilogie. Troller souhaitait montrer l’ironie et l’absurdité de cette époque : »En France, on nous considérait comme des parasites qui prenaient le travail des autres bien qu’avoir un emploi nous était défendu. Les  autorités du camp préféraient les nazis à  nous. On rendait des ennemis dangereux à l’Allemagne tandis qu’on nous gardait en détention,  nous  qui n’avions qu’un seul désir : nous battre pour la France. »


Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s